MesPetitesLectures » Contemporain » aya- marie virginie dru

Aya

Marie-Virginie Dru

C’est le temps des origines qui s’écoule, tranquille, sur la petite île de Karabane. Il aurait pu y faire bon vivre pour Aya, jolie fillette de douze ans qui rêve d’Ousmane, son amoureux ” pour la vie ” en gardant les chèvres du voisin… L’ombre au tableau, c’est son oncle. S’il la viole, ce doit être sa faute à elle, alors elle prie la Vierge Marie pour se faire pardonner. Et quand elle se retrouve engrossée et obligée de s’enfuir à Dakar pour trouver refuge à la Maison Rose, qui soutient des jeunes filles enceintes comme elle, c’est sa foi indéfectible en la vie qui l’aide à aller de l’avant, à apprendre à aimer son fils et se prendre de passion pour le cirque.
Pendant ce temps, son frère, parti tenter sa chance en Europe pour que sa mère soit fière de lui, est devenu ce qu’on appelle un migrant, station Stalingrad, avec un numéro d’immatriculation. Sous le regard indifférent des passants, sa fierté, son nom, il les a oubliés. Reste la honte de n’avoir plus ni rêves ni espérance.

Editeur

Albin Michel

Mon avis

Pour ce premier roman, l'auteure nous emmène au Sénégal pour y rencontrer Aya, une petite fille de 12 ans. Une petite fille solaire qui croit à la vie malgré ce lourd fardeau qu'elle porte. Une enfance trop vite volée, et une maturité qui va la cueillir trop tôt. Un roman qui nous conte le besoin de vivre, de croire, d'avoir de l'espoir, d'être libre et heureuse.
Facebook
Instagram
Pinterest
LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

8 + 15 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial