Dix-sept ans

ERIC FOTTORINO

« Lina n’était jamais vraiment là. Tout se passait dans son regard. J’en connaissais les nuances, les reflets, les défaites. Une ombre passait dans ses yeux, une ombre dure qui fanait son visage. Elle était là mais elle était loin. Je ne comprenais pas ces sautes d’humeur, ces sautes d’amour ». Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l’étouffe. En révélant une souffrance insoupçonnée, cette mère niée par les siens depuis l’adolescence se révèle dans toute son humanité et son obstination à vivre libre, bien qu’à jamais blessée. 
Une trentaine d’années après Rochelle, Eric Fottorino apporte la pièce manquante de sa quête identitaire.

Editeur

LGF/LIVRE DE POCHE

Mon avis

Que faire de la honte sociale dans les années 60, lorsque vous êtes mère célibataire et que l’enfant que vous portez et le fruit « d’un juif marocain »? Vous n’avez pas d’autre choix que de courber l’échine. Le narrateur va donc apprendre à connaître cette mère que la socièté lui a volé en même temps que sa petite soeur. Un texte bouleversant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

15 + 5 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial