MesPetitesLectures » Contemporain » Girl- edna o’brien

Girl

Edna O’Brien

Depuis l’irruption d’hommes en armes dans l’enceinte de l’école, on vit avec elle son rapt, en compagnie de ses camarades de classe ; la traversée de la jungle en camion, sans autre échappatoire que la mort pour qui veut tenter de sauter à terre ; l’arrivée dans le camp, avec obligation de revêtir uniforme et hijab. La faim, la terreur, le désarroi et la perte des repères sont le lot quotidien de ces très jeunes filles qui, face aux imprécations de leurs ravisseurs, finissent par oublier jusqu’au son de leurs propres prières. Mais le plus difficile commence quand la protagoniste de ce monologue halluciné parvient à s’évader, avec l’enfant qu’elle a eu d’un de ses bourreaux. Après des jours de marche, un parcours administratif harassant lors de son arrivée en ville, celle qui a enfin pu rejoindre son village et les siens se retrouve en butte à leur suspicion et à l’hostilité de sa propre mère. Victime, elle est devenue coupable d’avoir introduit dans leur descendance un être au sang souillé par celui de l’ennemi.

Editeur

Sabine Wespieser

Mon avis

L'écrivaine Irlandaise de presque 90 ans nous fait vivre avec beaucoup de pudeur et de retenue, la captivité de ces jeunes lycéennes retenues par Boko Haram. Ce livre ne relate pas uniquement des violences infligées par les djihadistes mais nous montre avec l'aide de Maryam comment les survivantes sont vues comme coupables et non victimes et jettent le déshonneur sur leur famille. Un épisode sombre de l'histoire du Nigéria sur lequel nous devons pas fermer les yeux car 112 jeunes filles ne sont toujours pas revenues. Edna O'Brien a reçu cet automne le prix Fémina Spéciale pour l'ensemble de son oeuvre. Des romans toujours marquants et sincères.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

2 + 10 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial