MesPetitesLectures » Contemporain » jour de courage- brigitte giraud

Jour de courage

Brigitte Giraud

Lors d’un exposé en cours d’histoire sur les premiers autodafés nazis, Livio, 17 ans, retrace l’incroyable parcours de Magnus Hirschfeld, ce médecin juif-allemand qui lutta pour l’égalité hommes-femmes et les droits des homosexuels dès le début du XXe siècle. Homosexuel, c’est précisément le mot que n’arrive pas à prononcer Livio : ni devant son amie Camille, dont il voit bien qu’elle est amoureuse de lui, ni devant ses parents. Magnus Hirschfeld pourrait-il parler pour lui ? Sous le regard interdit des élèves de sa classe, Livio accomplit alors ce qui ressemble à un coming out. Deux histoires se mêlent et se répondent pour raconter ce qu’est le courage, celui d’un jeune homme prêt à se livrer, quitte à prendre feu, et celui d’un médecin qui résiste jusqu’à ce que sa bibliothèque de recherche soit brûlée vive. À un siècle de distance, est-il possible que Magnus Hirschfeld et Livio se heurtent à la même condamnation ?

Editeur

Flammarion

Mon avis

Déjà avec son précèdent roman, Un Loup pour l'Homme, Brigitte Giraud avait su me toucher par son écriture. Tout au long de la lecture, j'ai été émue, touchée par cette sensibilité. Livio, est un jeune homme de 17 ans en plein conflit intérieur. Qui est-il? Qui aime-t-il? Comment peut-on le percevoir? Par le biais d'un exposé sur les autodafés en Allemagne nazie, Livio va faire son coming out, et c'est un jeune homme lumineux et courageux qui va faire face à une classe entière. Une écriture sensible et touchante pour parler de l'homosexualité. Un coup de coeur de cette rentrée littéraire 2019.
Facebook
Instagram
Pinterest
LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

11 + 11 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial