La Maison à droite de celle de ma grand-mère

MICHAËL URAS

Giacomo, ne tarde pas. Les médecins sont formels, la fin est proche ». C’est ainsi que notre héros, un jeune traducteur espiègle et rêveur, retourne sur l’île de son enfance, où sa grand-mère est au plus mal. Et alors qu’il doit rendre un travail sans tarder, soudain, c’est toute la Sardaigne qui le retient : Maria, sa mère, qui n’a jamais vraiment compris pourquoi son fils adoré l’avait quitté, Mario le père taiseux, l’envahissant oncle Gavino, Manuella l’épicière du village, dont Giacomo était secrètement amoureux quand il était enfant, la jolie dottoresse Alessandra, qui s’occupe de la nonna à l’hôpital, Fabrizio, l’ami d’enfance au corps cabossé et au grand coeur, et, surtout, le mystérieux Capitaine, figure tutélaire et énigmatique… D’une crique perdue aux ruelles pittoresques que bordent les maisons de couleur, entre une bouchée de dolci et les pastilles miraculeuses du docteur Ignazio, pas de doute, la maison de Giacomo est une île. Mais pourra-t-il en repartir ?

Editeur

PRELUDES

Mon avis

Direction la Sardaigne ! Dans toute sa complexité la famille est au coeur de ce roman. Une véritable plongée dans ce petit village avec ses us et coutumes.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

4 + 3 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial