Le livre où la poule
meurt à la fin

FRANÇOIS BLAIS, VALÉRIE BOIVIN

Catherine la poule est dépensière à l’excès. Elle achète tout et n’importe quoi : vêtements, meubles et gadgets en tous genres, quitte à finir criblée de dettes. Elle est la ” reine du shopping ” et des cartes bleues. A quoi bon économiser quand on sait que son temps est compté ? Ainsi, quand son heure est venue et qu’on lui demande de se confesser, Catherine n’a pas un seul regret !

Editeur

400 COUPS

Mon avis

Une jolie fable sur la consommation et ses dérives. Tout ne peut pas être à crédit! Une façon drôle de sensibiliser les enfants sur notre fonctionnement de vie. Et si nous étions comme Catherine, mais où irait le monde!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

7 + 2 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial