L’île aux remords

DIDIER QUELLA-GUYOT, SÉBASTIEN MORICE

1958. Les Cévennes sont la proie d’inondations gigantesques. Jean, médecin de campagne, va porter secours à son père qui vit encore dans les collines. Mais cela fait 25 ans qu’il est parti brutalement, sans donner la moindre nouvelle, pour entrer dans l’armée coloniale. A mesure que l’eau monte, la colline devient une île où père et fils sont contraints de se parler et de faire le point sur une histoire familiale compliquée.
Aux froides certitudes de Jean, le père oppose un humanisme ancré dans la terre. Les certitudes de Jean risquent d’être emportées par la crue, et les a priori avec !

Editeur

GRAND ANGLE

Mon avis

Un moment hors temps. L’occasion pour un père et son fils de se retrouver, pendant une inondation qui isole la maison paternelle du reste du monde. C’est le moment de parler et de révéler des secrets enfouis dans le silence.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

7 + 2 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial