MesPetitesLectures » Contemporain » Peau d’homme-hubert

Peau d’homme

Zanzim, Hubert

Sans contrefaçon, je suis un garçon ! Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une “peau d’homme” ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante.
Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité. La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ? 

Editeur

Glénat

Mon avis

Il était une fois Bianca, une jeune femme qui ne voulait pas épouser son futur mari sans le connaître. Avec l'aide de sa tante, elle va devenir Lorenzo, afin de découvrir qui est vraiment son promis. Outre la possibilité de découvrir Giovanni, Bianca va surtout se rendre compte de toutes les possibilités qui s'offre à elle lorsqu'elle est un homme. "Peau d'homme" se déroule dans une autre époque mais son propos est d'actualité.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

9 + 8 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial