Une étincelle de vie

Jodi Picoult

Alors qu’il célèbre son quarantième anniversaire au poste de police, Hugh McElroy, un négociateur de crise, est appelé sur le site d’une prise d’otages. Une heure plus tôt, un homme armé a fait irruption dans une clinique et a ouvert le feu, faisant plusieurs victimes. Il devient vite évident que le forcené a délibérément ciblé le dernier établissement de santé du Mississippi 3 pratiquer l’avortement.
La situation s’avère délicate ; elle devient cauchemardesque quand Hugh apprend que sa fille unique âgée de quinze ans se trouve à l’intérieur du bâtiment. Mais que fait-elle là ? Dans le Nord de l’Etat, une adolescente se réveille dans un lit d’hôpital. Un policier en faction garde l’entrée de sa chambre et une avocate se tient à son chevet. Beth a dix-sept ans et ne comprend pas ce qu’il lui arrive.
Ayant dépassé le délai légal, elle a avorté par ses propres moyens en commandant des médicaments sur Internet. Hospitalisée à la suite d’une hémorragie, elle apprend quelques heures plus tard sa mise en examen. Pourrait-elle être condamnée pour meurtre ? La question de l’avortement, plus que jamais sensible aux Etats-Unis, est au coeur du nouveau livre de Jodi Picoult. A travers le destin d’une poignée d’hommes et de femmes aux origines et opinions diverses, réunis au cours d’une journée fatidique, l’auteure de Mille petits riens (Actes Sud, 2018) poursuit son exploration des tabous de l’Amérique dans un roman haletant, riche en rebondissements.

Editeur

ACTES SUD

Mon avis

Un roman/enquête de Jodi Picoult, où je me suis insurgée plusieurs fois contre ces lois faîtes par des hommes pour des femmes à pouvoir disposer de leurs corps. Un roman au coeur de l'actualité concernant le droit à l'avortement. Extrait des notes: "Aux cours des 5 dernières années, les élus politiques ont voté plus de 280 lois limitant l'accès à l'avortement" Extrait du roman, p51: "C'est quoi son crime, au juste? Elle n'est qu'une ado de 17 ans qui ne veut pas devenir mère et, à cause de cela elle risque de perdre ce qui lui reste de son enfance..." "Peut-être que s'il y avait moins de lois, pense Beth, elle n'aurait pas été forcée de les enfreindre..."

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

6 + 9 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial