MesPetitesLectures » Contemporain » une joie feroce- sorj chalandon

Une joie féroce

Sorj Chalandon

Jeanne est une femme formidable. Tout le monde l’aime, Jeanne. Libraire, on l’apprécie parce qu’elle écoute et parle peu. Elle a peur de déranger la vie. Pudique, transparente, elle fait du bien aux autres sans rien exiger d’eux. A l’image de Matt, son mari, dont elle connaît chaque regard sans qu’il ne se soit jamais préoccupé du sien. Jeanne bien élevée, polie par l’épreuve, qui demande pardon à tous et salue jusqu’aux réverbères.
Jeanne, qui a passé ses jours à s’excuser est brusquement frappée par le mal. ” Il y a quelque chose ” , lui a dit le médecin en découvrant ses examens médicaux. Quelque chose. Pauvre mot. Stupéfaction. Et autour d’elle, tout se fane. Son mari, les autres, sa vie d’avant. En guerre contre ce qui la ronge, elle va prendre les armes. Jamais elle ne s’en serait crue capable. Elle était résignée, la voilà résistante.
Jeanne ne murmure plus, ne sourit plus en écoutant les autres. Elle se dresse, gueule, griffe, se bat comme une furie. Elle s’éprend de liberté. Elle découvre l’urgence de vivre, l’insoumission, l’illégalité, le bonheur interdit, une ivresse qu’elle ne soupçonnait pas. Avec Brigitte la flamboyante, Assia l’écorchée et l’étrange Mélody, trois amies d’affliction, Jeanne la rebelle va détruire le pavillon des cancéreux et élever une joyeuse citadelle.

Editeur

Grasset

Mon avis

J'ai attaqué ce roman sans rien en savoir, je ne voulais pas influencer ma lecture. Je souhaitais me laisser porter par l'écriture de Sorj Chalandon. Et ne sachant pas où j'allais, je suis passer par différentes émotions tout au long de ma lecture. Un roman où la parole est quasi féminine, fait plutôt rare chez l'auteur. Des femmes fortes, belles, solidaires à l'inverse de la plupart des hommes présents, qui sont détestables. Ce roman se divise en deux parties. Le réalisme du début m'a énormément touché, en revanche j'ai été un peu moins convaincu par la deuxième partie. Mais la magie de l'écriture de Sorj Chalandon fonctionne quand même pour moi, et fait de ce roman un nouveau coup de coeur de cette rentrée!
Facebook
Instagram
Pinterest
LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

3 + 8 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial