MesPetitesLectures » Contemporain » unpur- isabelle desesquelles

UnPur

Isabelle Desesquelles

Garder ce qui disparaît, c’est l’oeuvre d’une vie. C’est notre enfance. Benjaminquejetaime et Julienquejetaime, c’est ainsi que leur mère les appelle. Tous les trois forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Le destin en décide autrement quand un inconnu pose les yeux sur les jumeaux, se demandant lequel il va choisir. Quarante ans plus tard s’ouvre le procès du ravisseur, il n’est pas sur le banc des accusés, et c’est sa victime que l’on juge.
Quand l’enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ? De l’Italie – Bari et Venise – au Yucatán et ses rites maya ancestraux se déploie ici l’histoire d’un être dont on ne saura jusqu’au bout s’il a commis l’impardonnable. A sa manière frontale et poétique, Isabelle Desesquelles joue avec la frontière mouvante entre la fiction et le réel, et éclaire l’indicible. Roman de l’inavouable, UnPur bouscule, envoûte et tire le fil de ce que l’on redoute le plus.

Editeur

Belfond

Mon avis

Il y a des livres dont on ne ressort pas tout à fait idem, et qui vous laissent un goût amer. Il y a des romans qui vous bousculent et qui vous dérangent. Et bien ce nouveau roman d'Isabelle Desesquelles fait parti de ceux-là. UnPur c'est le long calvaire que va vivre pendant 5 ans Benjamin ce petit garçon qui avait 8 ans lors de son enlèvement à Venise, par un monstre. UnPur, c'est une innocence volée, une enfance broyée, une écriture cinglante, noire et poétique. C'est un roman qui vous colle à la peau. Coup de coeur pour moi qui aime l'écriture d'Isabelle Desesquelles.
Facebook
Instagram
Pinterest
LinkedIn

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

4 + 8 =

Angélique Anconetti

A tous les romans qu'on a lus.
A tous ceux qu'on lira encore.

Parce qu'à la manière de marchands de sable, ils sèment dans notre quotidien quelques mots ou quelques phrases qui vont faire leur route dans notre subconscient et nous changer. En toute discrétion, mais de façon irrémédiable.

Cathy Bonidan
Chambre 128

Mes Petites Lectures - Le Blog d'Angélique Anconetti - 2019

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial